Réserver en ligne

Découvrez

Nos engagements

  • RESERVER
Meilleurs tarifs garantis !
RESERVER
Le respect de l’environnement, notre identité depuis toujours.

Dominique, fondateur des Croisières Grand Bleu, a commencé à faire découvrir les sites remarquables du Golfe de Porto en 1989, à bord de son premier bateau Le Grand Bleu, avec 7 passagers à bord. Il est encore à la barre d’un de ses bateaux aujourd’hui. Passionné de navigation et amoureux de son île, il a toujours été conscient d’évoluer au coeur d’une Nature magnifique et préservée. Lorsqu’il a débuté son activité, il était l’un des rares acteurs de l’économie nautique (sa compagnie est d’ailleurs la plus ancienne de la région) et l’empreinte de l’homme était alors minime.

 

Mais ces dernières années, il a pu constater une explosion du développement des activités nautiques de toutes sortes et a mesuré le risque de dégradation des sites majestueux qu’il affectionne tant.

D’autres bateliers se sont fait la même réflexion et ils ont voulu agir ensemble.

C’est ainsi qu’est née l’association des Bateliers de Scandola et qu’a été établie une charte de bonne conduite afin de conjuguer préservation de l’environnement, accès aux sites au grand public et maintien de la vie économique du tissu local qui permet aux familles corses de continuer à vivre de leur activité dans leurs villages.

 

Notre compagnie est Membre de l’Association des Bateliers de Scandola et Dominique en est un actif participant.

Signataire de la Charte de bonne conduite et d’engagement à protéger la Réserve de Scandola établie par l’Association en concertation avec le Parc Naturel Régional de Corse, elle s’applique à en respecter chaque article.

 

Dans la même optique de préservation du patrimoine naturel, nous nous sommes investis dans le projet du comité responsable de la zone Natura 2000 Calvi-Cargèse et nous nous sommes engagés à respecter chaque article de la Charte de bonnes pratiques dont nous sommes signataire.

Association des Bateliers de Scandola
Charte des activités de promenades en mer (dite Charte de bonne conduite)

Lengagement des structures professionnelles de la promenade en mer, vers une production de qualité adaptée aux attentes de la clientèle et au maintien de l’équilibre de la réserve de Scandula.

 

Article 1 : Je m’engage à véhiculer une image positive de la promenade en mer en me conduisant en professionnel responsable, à créer et favoriser une ambiance conviviale pour mes passagers.

 

Article 2 : Je m’engage à ce que le personnel de ma structure soit titulaire des brevets et titres nécessaires à la mise en oeuvre de mes activités, à développer par la formation, les compétences indispensables à une prestation de qualité basée sur le respect, la préservation et la connaissance de la RN Scandola.

 

Article 3 : Je m’engage à ne jamais porter volontairement atteinte à l’intégrité du site visité et à éduquer mes marins à cette pratique, à respecter une vitesse adaptée et à proscrire les accélérations excessives et inutiles près des rochers.

 

Article 4 : Je m’engage à limiter les nuisances olfactives et sonores, en particulier à ne pas klaxonner, crier ou émettre des bruits inutiles dans les failles, en ne laissant aucun détritus sur l’eau et si possible les ramasser.

 

Article 5 : Je m’engage à une discrétion totale près des nids de balbuzard dès lors qu’ils sont occupés afin de garantir la tranquillité du couple présent et en période de reproduction (mars à juin) à respecter une distance nécessaire.

 

Article 6 : Je m’engage à adopter une attitude éco-responsable dans ma conception de l’activité, à privilégier dans ma communication les produits à développement durable, l’histoire, le patrimoine et la culture corse, les produits du terroir et l’artisanat.

 

Article 7 : Je m’engage à intégrer dans mes objectifs et plans d’investissements une réflexion sur les équipements moins polluants et respectueux de l’environnement.

 

Article 8 : Je m’engage à respecter la réglementation maritime, à être en complète régularité fiscale et sociale, à mettre en oeuvre mes activités dans les conditions optimum de sécurité, à respecter les limitations de vitesse (5 Noeuds dans la bande des 300m)

 

Article 9 : Je m’engage à travailler dès que cela est possible en partenariat avec les acteurs locaux (privés et/ou institutionnels), à faire preuve de respect et « fair-play », à communiquer toutes informations relatives aux conditions de bonne pratique de mon activité

 

Charte Natura 2000 de bonnes pratiques du secteur Calvi-Cargèse

Rédigée par l’UAC (animateur des sites Natura 2000), en collaboration avec le PNRC et les services de l’Etat, la Charte Natura 2000 de bonnes pratiques du secteur « Calvi - Carghjese » contribue à la conservation des habitats et des espèces d’intérêt communautaire sur ce territoire vaste de plus de 1 270 km².

Socio-professionnels, institutions, particuliers… les signataires de la Charte Natura 2000 s’engagent pour une durée de 5 ans à devenir des acteurs volontaires des objectifs poursuivis par le réseau Natura 2000 et à ancrer leurs pratiques dans une démarche de développement durable.

La Charte Natura 2000, validée par les membres du Comité de Pilotage, propose 15 engagements : 3 de portée générale et 12 répartis selon les milieux concernés (fonds marins côtiers, falaises littorales et côtes rocheuses et milieux terrestres). Ces engagements prennent en compte les problématiques liées à la fréquentation touristique, notamment celles liées la conservation du balbuzard pêcheur.

 

D’une superficie cumulée d’environ 127 500 ha, le secteur « Calvi - Carghjese » regroupe 4 sites Natura 2000 classés au titre des directives européennes « Habitats Faune Flore » et « Oiseaux ».

 

Répartis le long de la façade maritime nord-occidentale de la Corse, ces sites Natura 2000 protègent un ensemble de côtes rocheuses et de fonds marins remarquables dont l’intégrité est unique en Europe.

 

La présence des canyons sous-marins entraine la fréquentation régulière des mammifères marins, notamment le grand dauphin, et des oiseaux marins.

Les sites abritent notamment l’essentiel de la population corse de balbuzard pêcheur, qui elle-même représente 50 % des effectifs français reproducteurs, ce qui confère au territoire un rôle de premier ordre dans la conservation de l’espèce. Le secteur est également important pour le cormoran huppé de Méditerranée, avec des effectifs équivalant à plus de 15% de la population française.

 

A terre, les populations de fauvette sarde (espèce endémique de Corse) sont importantes, tout comme la population de faucon pèlerin. L’intérêt des sites est également indéniable pour les chauves-souris au regard de la grande diversité d’espèces recensées sur le territoire.

 

Au sujet de la flore, celle-ci présente un fort endémisme avec de nombreuses espèces protégées ou d’intérêt européen. 



En étant signataire de la Charte Natura 2000 de bonnes pratiques du secteur « Calvi - Carghjese », nous engageons à respecter les engagements suivants :

 

Portée générale

E1 : Ne pas porter intentionnellement atteinte aux habitats/espèces d’intérêt communautaire des sites Natura 2000 et, d’une manière générale, au patrimoine naturel du secteur « Calvi - Carghjese ».

E2 : Promouvoir la charte Natura 2000 auprès des usagers, clients et/ou adhérents que je représente et les informer des engagements auxquels j’ai souscrit.

E3 : Participer aux enquêtes relatives à la fréquentation du secteur « Calvi - Carghjese », sous réserve que les données transmises restent anonymes et fassent l’objet d’une analyse globale.

 

Fonds marins côtiers

E1 : Ancrer uniquement sur des fonds sableux afin de ne pas porter atteinte aux habitats marins sensibles (herbiers de posidonie, herbiers de cymodocée, récifs coralligènes, roche infralittorale à algues photophiles).

E2 : Ne pas perturber les mammifères marins, dont le grand dauphin, en respectant le Code de Bonne Conduite pour l’observation des cétacés en Méditerranée (sanctuaire Pelagos).

E3 : M’informer de la liste des espèces exotiques envahissantes marines à signaler en Corse et veiller à ne pas les introduire, les disséminer ou les rejeter intentionnellement.

 

Falaises littorales et côtes rocheuse

E1 : Du 1er avril au 31 juillet, respecter les zones de quiétude définies autour des nids de balbuzard pêcheur afin de ne pas perturber la reproduction de l’espèce (interdiction de navigation en mer et de circulation à terre dans un périmètre d’environ 250 mètres autour de chaque nid). M’informer des mises à jour annuelles des zones de quiétude, les sites de nidification fréquentés par le balbuzard pêcheur pouvant évoluer d’une année à l’autre.

E2 : Proscrire toute manifestation sonore excessive à moins de 250 mètres des autres nids de balbuzard pêcheur observés sur le secteur « Calvi - Carghjese », afin de garantir la tranquillité de l’espèce. Pour les propriétaires de navires à motorisation hybride, utiliser uniquement la propulsion électrique à l’approche des nids de balbuzard pêcheur et de la côte en général.

E3 : Respecter les règles de navigation en mer et notamment la limitation de la vitesse des embarcations à 5 nœuds dans la bande des 300 mètres, afin de préserver la tranquillité des espèces présentes sur l’ensemble de la façade littorale.

E4 : Ne pas accoster et/ou débarquer sur les encorbellements à Lithophyllum byssoides et au sein des grottes médiolittorales recensés le long de la façade « Calvi - Carghjese », afin de ne pas porter atteinte à ces milieux littoraux sensibles.

E5 : Du 1er avril au 31 juillet, ne pas survoler en dessous de 700 mètres (2 300 pieds) les zones de quiétude définies autour des nids de balbuzard pêcheur, que ce soit à partir d’aéronefs pilotés ou commandés à distance (ULM, parapente, drone, etc.). Au sein de la Réserve Naturelle de Scandula, respecter l’interdiction de survol en dessous de 1 000 mètres (3 300 pieds) prévue par la réglementation spécifique de la réserve naturelle et la réglementation aéronautique civile. M’informer des mises à jour annuelles des zones de quiétude.

 

Milieux terrestres

E1 : Autoriser l’accès des services compétents aux parcelles engagées dans la charte afin de faciliter la réalisation des opérations d’inventaire et d’évaluation de l’état de conservation des habitats et/ou espèces d’intérêt communautaire.

E2 : Respecter les balisages existants au niveau des sites littoraux fréquentés ainsi que les aménagements des sites naturels fragiles.

E3 : Entre le 1er mars et le 30 juin, ne pas effectuer de travaux de débroussaillement, d’élagage ou de coupe de végétaux (à l’exception des obligations légales de débroussaillement prévues par le code forestier et des travaux liés aux cultures maraichères et fruitières) afin de ne pas perturber la reproduction des oiseaux terrestres.

E4 : Ne pas introduire ou disséminer intentionnellement d’espèces exotiques envahissantes végétales ou animales.

 

 

 

Si vous souhaitez plus d'information, vous pouvez vous rendre sur la page de l'Office de l'environnement de la Corse consacrée à la Charte Natura 2000: 

https://www.oec.corsica/CHARTE-NATURA-2000-DE-BONNES-PRATIQUES-DU-SECTEUR-CALVI-CARGHJESE_a3195.html

Ou télécharger le livret de présentation de la Charte Natura 2000:

https://www.oec.corsica/attachment/2084810/